[12 decembrie 2017, Atelier doctoral "Au-delà de la forme et l’usage : pour une anthropologie de l’art africain", Damiana OTOIU]

posted 11 Dec 2017, 07:21 by Echipa de Management al Cercetarii
Damiana OTOIU, cadru didactic FSPUB, (co)organizeaza primul atelier doctoral din seria "Le musée comme terrain : stratifications des héritages coloniaux" (École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris, Ecole normale supérieure, noiembrie 2017 - iunie 2018). Atelierul, intitulat "Au-delà de la forme et l’usage : pour une anthropologie de l’art africain", va avea loc pe 12 decembre 2017 la Musée du quai Branly - Jacques Chirac, in muzeoteca, intre orele 15 si 18h. Ceilalti organizatori ai atelierului sunt Gaëlle Beaujean, curator al colectiei africane de la Musée du quai Branly si Anna SEIDERER, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.


Descriere eveniment:

L'atelier de recherche portant sur « Le musée comme terrain: stratifications des héritages coloniaux » permettra de saisir de façon concrète la nature des collections dans leur dimension matérielle. En travaillant avec la notion de biographie des objets et des collections, on interrogera le musée sur ce qu'il peut nous apprendre de « la vie sociale » des ensembles collectés en contexte colonial entre la fin du XIXe et la première moitié du XXe siècle. Cette recherche visera à appréhender, dans leurs complexités et leurs contradictions, des fonds qui constituent les traces matérielles des héritages coloniaux dans différents musées français. Chaque séance se déroulera dans une institution différente, musée ou archive, et la recherche sera organisée en collaboration avec un-e conservateur/trice du musée, un-e commissaire d’exposition, un(e) artiste ou un(e) archiviste. En s'invitant dans les coulisses de l’institution, il s’agit d’observer les différentes pratiques des professionnels du musée (classement, restauration, présentation), d’analyser en somme les processus de patrimonialisation des objets. En effet, l’anthropologie du musée vise à démêler et à transmettre les multiples épistémès qu’il recouvre et au sein desquels les objets prennent sens. Les visites organisées dans les musées donneront lieu à des études de cas approfondies qui permettront de valider l’atelier.

L’atelier s’inscrit dans l’axe « Anthropologie des héritages coloniaux » du Centre Maurice Halbwachs, CMH (CNRS, École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris, ENS/ PSL Research University). D’autres institutions et projets sont associées à l’atelier: le Département d'histoire de l'art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le Département d’Arts Plastiques de l’Université Paris 8 Vincennes Saint Denis, le Département de sciences sociales de l’Ecole normale supérieure, Humboldt-Universität zu Berlin (The Centre for Anthropological Research on Museums and Heritage), le CIERA pour le projet « France et Allemagne face aux héritages coloniaux : relectures contemporaines des collections de musée » et l’Université Paris Lumières pour le projet Glissements de terrain. Les collections muséales réinvesties par le champ de l’art contemporain (2017-2018).